Cette année, 123 IM propose un FIP, un FCPI ainsi qu’un Holding, respectivement agréés et visé par l’AMF*, permettant d’obtenir le maximum de réduction d’ISF, soit 45 000€. Ces offres sont ouvertes à la souscription jusqu’au 15 juin pour le FIP et le FCPI et jusqu’au 9 juin pour le Holding.

Plusieurs spécificités à noter dans le cadre du nouveau FIP :

  • 123 IM renouvelle sa clause d’alignement d’intérêts avec les souscripteurs et ne percevra pas d’intéressement à la performance tant que les souscripteurs n’auront pas reçu une rentabilité nette de frais de 115% (soit une performance de +15%) ;
  • 123 IM a mis en place un mécanisme de remboursement des souscripteurs en cas de suppression de l’ISF.

FIP 123Horizon PME 2017 : un Fonds flexible pour accompagner la croissance et le développement des PME françaises

Le FIP 123Horizon PME 2017 sera investi à 100% au capital de sociétés non cotées éligibles afin d’offrir la réduction d’ISF maximale de 50% des versements effectués, dans la limite de 18.000€ de réduction. Il a pour objectif de financer le développement des entreprises françaises de taille moyenne et d’accompagner les entrepreneurs dans leur stratégie de croissance. À ce titre, le FIP se concentrera sur les secteurs d’activité que les gérants d’123 IM jugeront porteurs et offrant de bonnes perspectives de croissance (en contrepartie d’un risque de perte en capital).« Il s’agit d’un Fonds flexible et opportuniste, sans restriction sectorielle. Il n’y a pas de bon ou de mauvais secteur. C’est pourquoi nous nous positionnons depuis plus de 15 ans comme un investisseur multi-spécialiste » souligne Marc Guittet, Gérant et Membre du Directoire d’123 IM.« Notre équipe de gestion adopte toutefois depuis quelques années un focus conjoncturel sur les actifs dont ils jugent les perspectives de rendement intéressantes. En effet, nos gérants ont développé une forte expertise en investissant par exemple dans les secteurs du tourisme (hôtels, restauration, loisirs), des séniors (EHPAD, résidences), de la santé (laboratoires, pharmacies,…) et de l’enseignement privé » poursuit Xavier Anthonioz, Président du Directoire d’123 IM. Dans la continuité de ce qui a fait le succès des années précédentes, le FIP privilégiera le rendement en investissant majoritairement sous forme d’obligations convertibles (60% max de son actif). Par ailleurs, 123 IM a souhaité renouveler son engagement de ne pas percevoir d’intéressement à la performance tant que les souscripteurs n’auront pas reçu une rentabilité nette de frais de 115% (soit une performance de +15%).« Il s’agit d’une clause d’alignement d’intérêts  avec nos souscripteurs à laquelle nous sommes attachés depuis 2011 » précise Mathieu Sanlaville, Directeur Commercial d’123 IM.

Enfin, autre innovation en lien avec l’actualité présidentielle : la mise en place par 123 IM d’un mécanisme de remboursement des souscripteurs en cas de suppression de l’ISF. Ainsi, si la suppression de l’ISF était définitivement adoptée d’ici le 15 septembre 2017, le Fonds sera dissout par anticipation et l’argent des investisseurs leur sera rendu intégralement (droits d’entrée inclus).

123CLUB PME 2017 : Investir dans une sélection de PME permettant de bénéficier du maximum de réduction d’ISF, jusqu’à 45.000€**

Les investisseurs privés souscrivant à l’offre 123Club PME 2017 pourront imputer, sur l’ISF à payer en 2017, 50% du montant des versements effectués, dans la limite de 90.000 € de versement, soit le maximum de réduction d’ISF de 45 000 €. Comme le millésime précédent, l’offre 123Club PME 2017 prend la forme d’un Holding qui permettra d’accompagner le développement de quatre à dix PME présentes dans les secteurs de la dépendance-santé (EHPAD), du tourisme (hôtellerie et campings), des commerces et franchises ainsi que des établissements d’enseignement supérieurs privés.«Nous sommes convaincus que ces secteurs connaîtront une croissance structurelle pendant encore plusieurs années du fait d’un déficit d’offre ou du développement d’innovations de rupture, comme dans les méthodes de distribution ou les canaux de commercialisation par exemple » explique Xavier Anthonioz. Seuls les contribuables dont le patrimoine net taxable à l’ISF est supérieur ou égal à 2,57 M€ au 1er janvier 2017 (contribuables déclarant leur ISF au 15 juin 2017) peuvent souscrire à 123Club PME 2017. Le Holding sera accessible à la souscription à partir de 5 000 €. La date limite de souscription est fixée au 9 juin 2017 midi.« Pour une meilleure diversification, nous conseillons à nos clients fortement assujettis à l’ISF de plafonner en premier lieu leur investissement dans notre FIP ou notre FCPI jusqu’à la réduction de 18 000€ puis d’investir le reliquat dans le Holding pour aller chercher la réduction maximale de 45 000€ » ajoute Mathieu Sanlaville, Directeur Commercial.

FCPI 123MultiNova VI: Investir dans des PME de croissance innovantes en Europe

Le FCPI 123MultiNova VI permet de bénéficier d’une réduction d’ISF à hauteur de 35% des versements effectués (hors droits d’entrée), dans la limite de 18.000€ d’économie d’impôt. Il poursuit une double stratégie : investir d’une part 40% minimum de son actif sous forme d’actions dans des entreprises technologiques de forte croissance et d’autre part environ 30% de son actif sous forme d’obligations convertibles dans des entreprises traditionnelles innovantes. La poche obligataire permettra l’apport de revenus réguliers tout en offrant une meilleure protection que l’investissement en actions en cas de défaut, en contrepartie d’une performance potentielle inférieure à celle des actions.« Ce FCPI investira principalement autour de la thématique de l’économie numérique, dont le caractère transversal permet de ne pas se limiter à un secteur d’activité en particulier. Notre équipe de gestion sélectionnera donc des PME situées dans l’Europe entière à différents stades de maturité, afin de couvrir l’ensemble des stades du financement des entreprises » assure Mathieu Sanlaville. Le FCPI 123MultiNova VI pourra effectuer des co-investissements aux côtés de Partech Partners, partenaire historique avec qui 123 IM a déjà investi par le passé dans les secteurs des nouvelles technologies, du e-commerce et de l’internet.« Partech Partners est un investisseur spécialisé dans les entreprises à forte croissance des domaines de l’internet et des technologies de l’information. Il jouit d’une grande notoriété sur le marché du capital-innovation européen et américain » précise Xavier Anthonioz.

Un calendrier de déclaration inchangé

L’ISF 2017 est inscrit dans la loi de finances pour 2017 qui a été promulguée en fin d’année 2016. Le déclenchement de l’impôt (son fait générateur) est la possession au 1er janvier 2017 d’un patrimoine supérieur à 1,3 million d’euros. La déclaration de l’ISF se fait soit de manière allégée dans le cadre de la déclaration des revenus 2016 pour les patrimoines inférieurs à 2,57 M€, soit dans une déclaration dédiée pour les patrimoines supérieurs ou égaux à 2,57 M€. Les dates limites de dépôt des déclarations sont fonctions du département de résidence pour les premiers avec un paiement au 15 septembre. Pour les seconds, le paiement se fait au même moment que le dépôt de la déclaration, soit le 15 juin au plus tard.« Au regard de ce calendrier, il nous apparaît hautement improbable que la suppression de l’ISF, prônée par certains candidats à l’élection présidentielle, soit effective en 2017. L’encaissement des premiers paiements au 15 juin interviendra avant même que la nouvelle Assemblée ne soit constituée et disposée à voter les réformes. En effet, les élections législatives auront lieu le 18 juin 2017 et en vertu du principe de non rétroactivité fiscale, les réformes à venir n’auraient en principe d’effet que pour l’ISF dû en 2018 au plus tôt » conclu Xavier Anthonioz.

* Les agréments et visa n’impliquent ni approbation de l’opportunité de l’opération, ni garantie des dispositifs fiscaux présentés.

** Pour le calcul du plafond de réduction d’ISF de 45.000€, l’investisseur doit tenir compte de l’ensemble des réductions de son ISF 2017 dont il pourrait bénéficier en 2017 conformément aux articles 885-0 V bis (au titre de souscriptions en direct dans des PME, dans des holdings ISF, et dans des parts de FIP-FCPI) et 885-0 V bis A du CGI (dons en faveur d’associations et de fondations).

123 IM propose un mode d’emploi complet pour remplir sa déclaration d’ISF pour l’année 2017

Comment exonérer ses investissements ISF des années précédentes (FIP, Holdings et PME en direct) ? Vous avez souscrit des Fonds ou Holdings et vous devez remplir votre déclaration d’ISF 2017 ? 123 IM répond à toutes ces questions et vous accompagne pour remplir votre déclaration d’ISF 2017 si vous avez investi dans des FIP, FCPI ou un Holding ISF.

Téléchargez notre mode d’emploi.

Découvrir l’activité de l’hôtellerie dans les grandes métropoles régionales françaises en 2016.

Dans ce nouveau numéro hors-série, 123 IM revient sur  l’activité hôtelière française de ces derniers mois.Après une période chahutée pour le tourisme dans l’Hexagone, le début de l’année 2017 marque une  reprise nette de l’activité de l’industrie touristique, tant en Ile-de-France qu’en Province. Les performances des hôtels français sont en forte hausse en janvier 2017 avec un revenu par chambre disponible (RevPar) en hausse de + 11,3 % en moyenne par rapport à 2016. Le bilan 2016 est également positif pour de nombreuses villes en France. Même si Paris et Nice ont logiquement souffert des attentats, les grandes capitales régionales françaises comme Lille, Toulouse, Nantes, Lyon ou encore Bordeaux affichent des résultats positifs. La météo de l’hôtellerie française en 2016 met donc en parallèle les chiffres et macroéconomiques d’Hospitality On, un média d’information expert dans l’industrie hôtelière, avec les données de notre portefeuille de plus de 100 hôtels en France.

Téléchargez la météo de hôtellerie en France ici

Notre histoire

Plus de 1,5 milliard d’euros injectés dans les PME ! 123 Investment Managers, la belle histoire d’un Fonds de capital-investissement lancé par 3 jeunes entrepreneurs qui voulaient financer d’autres entrepreneurs. En 2001, 123 IM ouvre le Private Equity aux investisseurs privés. 16 ans plus tard elle occupe une place de leader dans le capital-investissement.

Pour regarder la vidéo, cliquez ici

Les Fonds monétaires acquis à une époque où les taux annuels « court terme » dépassaient les 4% (pour rappel, l’Euribor 3 mois moyen était de 4.5% en 2007) font aujourd’hui l’objet de plus-values importantes. Hors, ces plus-values sont exclues du champ d’application de l’abattement pour durée de détention. Aussi, ces Fonds sont bien souvent gardés en portefeuille dans l’attente d’une fiscalité plus clémente.123 Investment Managers accompagne depuis de nombreuses années les investisseurs privés dans leur stratégie patrimoniale. Marc Noblet, Responsable de la Gestion Privée d’123 Investment Managers, revient sur les modalités de ce mécanisme de report d’imposition sur les plus-values de cession de Fonds monétaires.

En quoi consiste ce report d’imposition ?

L’article 20 de la loi de finances rectificative pour 2015 a instauré un mécanisme de report d’imposition optionnel des plus-values réalisées par les particuliers lors de la cession de titres d’organismes de placement collectif dits « monétaires », en cas de versement du produit de cession dans un plan d’épargne en actions destiné au financement des petites et moyennes entreprises et des entreprises de taille intermédiaire (PEA PME).Ce dispositif, codifié sous l’article 150-0 B quater du code général des impôts, s’applique aux cessions réalisées entre le 1er avril 2016 et le 31 mars 2017. Il ne reste donc plus qu’un mois pour en bénéficier.

Quels sont les avantages liés à ce dispositif ?

Un investisseur peut céder ses part de Fonds monétaires sans payer d’impôt sur le revenu, sous réserve de réinvestir le produit de la vente dans un PEA PME.Il peut dès lors arbitrer ses Fonds monétaires dans un cadre fiscal optimal.

Quelles sont les conditions à respecter afin de bénéficier de ce report d’imposition ?

Le fonds cédé doit appartenir à la classe  » monétaire  » ou à la classe  » monétaire à court terme « . Le contribuable  doit verser le prix de cession, net des prélèvements sociaux dus au titre de ces opérations, dans le délai d’un mois à compter de la date de cet événement, sur un PEA PME. Lorsque le versement sur un tel plan ne porte que sur une fraction du prix ou des sommes, le report d’imposition ne s’applique qu’à raison de la quote-part de plus-value correspondante.

Quand est-il mis fin au report ?

Il est mis fin au report d’imposition en cas de rachat effectué sur le plan avant l’expiration de la cinquième année suivant la date du versement ou, si cet événement est antérieur, lorsque le contribuable transfère son domicile fiscal hors de France dans les conditions prévues à l’article 167 bis.

La plus-value est-elle définitivement exonérée ?

La plus-value en report est définitivement exonérée à l’issue de l’expiration du délai de cinq ans ou, par dérogation, en cas de retrait ou de rachat résultant du licenciement, de l’invalidité etc.Ce délai de cinq ans est en ligne avec l’horizon d’investissement traditionnel du PEA PME.

Quel est la finalité de ce dispositif ?

L’objectif est de réinjecter l’épargne dormante des particuliers dans l’économie réelle. L’idée est également de favoriser le développement du PEA PME qui, faute d’investissements éligibles, peine à trouver son public. À date, les encours des PEA PME ne représentent que 580 millions d’euros contre 80 milliards pour les PEA traditionnels.

Proposez-vous justement des investissements éligibles au PEA PME ?

Bon nombre de nos investisseurs nous ont sollicité sur ce dispositif. Notre réponse est très simple : l’ensemble de nos Club Deal action sont éligibles au PEA PME (sauf exception). Il est ainsi possible, via cette enveloppe, de devenir actionnaire d’un Hôtel, d’un EHPAD, d’un Camping ou d’être associé à une opération de promotion immobilière dans un cadre fiscal avantageux. Pour rappel, l’investissement dans un PEA PME est plafonné à 75 000 euros par personne. Un couple peut donc cumuler un montant total de 450 000 euros au titre des versements sur leurs PEA (300 000 euros) et des versements sur leurs PEA-PME (150 000 euros).

Les opérations que vous proposez comportent-elles un risque financier ?

Bien entendu, le risque associé aux investissements que nous proposons est supérieur aux risques associés aux Fonds monétaires. Il faudra donc considérer les investissements envisagés au regard de son profil de risque.Le risque est cependant maîtrisé grâce à notre approche défensive. De plus, la diversification étant de nature à réduire le risque, nous conseillons à nos clients de répartir leurs investissements sur différents projets et dans différents secteurs (hôtellerie, EHPAD, promotion immobilière, etc.). Le rendement cible des opérations proposées n’est par ailleurs sans commune mesure avec la rentabilité des fonds monétaires actuels puisque nos TRI cibles nets sont de 7 à 10% par an.

Pour obtenir plus d’information sur ce dispositif, n’hésitez pas à nous contacter ici